Le mode automatique est le plus facile à utiliser sur un appareil photo numérique puisqu’il évite aux photographes amateurs d’avoir à se préoccuper des réglages. En revanche, il n’est pas adapté aux besoins de ceux qui recherchent un résultat plus abouti, et il limite la créativité et la réactivité. Heureusement, il existe plusieurs autres types de modes.

 

Le mode portait

Comme l’indique son nom, pour cadrer une personne serré, ce mode également appelé « mode scène » conserve une grande ouverture afin que la profondeur de champ soit réduite au maximum et que le sujet ressorte bien sur un flou d’arrière-plan.

 

Le mode paysage

À l’inverse, avec ce mode, la zone de netteté s’élargit. Cette fois, pour obtenir une profondeur de champ maximale, l’ouverture est restreinte. Le principal risque est le flou de mouvement lorsque la luminosité est faible, le trépied s’impose alors pour assurer la stabilité.

 

Le mode macro

Pour photographier un sujet de petite taille à très courte distance (insecte posé sur une fleur par exemple), la petite ouverture de diaphragme et la profondeur de champ très limitée étendent la zone de netteté. Comme la vitesse d’obturation est réduite, là encore, le trépied est indispensable. Le flash est à proscrire pour éviter des ombres très marquées.

 

Le mode sport

Pour des sujets se déplaçant très rapidement, le mode sport utilise la vitesse maximale pour figer le mouvement. Dans de bonnes conditions de luminosité, l’appareil offre un excellent rendu sans augmenter excessivement la sensibilité iso.

 

Le mode de nuit (portrait et paysage)

Lorsque la luminosité est très faible, ce mode règle l’appareil sur une vitesse d’obturation très lente afin de maximiser la lumière captée. Le trépied évite la perception des moindres mouvements.

 

Le mode priorité à l’ouverture (A ou AV)

Grâce à ce mode, vous choisissez la zone de netteté du cliché, rapprochée pour un portrait, ou infinie pour un paysage. Pour cela, vous définissez l’ouverture du diaphragme, le calcul de la vitesse d’obturation est automatique.

 

Le mode priorité à la vitesse (S ou TV)

Pour immortaliser des sportifs ou des animaux en mouvement, c’est le mode recommandé. Vous fixez une vitesse constante, l’ouverture du diaphragme étant calculée automatiquement.

 

Le mode programme (P)

À la différence du tout automatique, vous pouvez gérer certains paramètres basiques (ouverture, vitesse, sensibilité, la balance des blancs…) ainsi que ceux du flash.

 

Le mode manuel (M)

Avec un peu d’expérience, ce mode vous donne le contrôle total des réglages. Vous pouvez laisser libre cours à votre créativité, vous êtes le seul maître à bord ! En plus, en shootant au format RAW, le post-traitement produit un résultat au plus près de vos envies !

 

Catégories : Articles