Faire des photos animalières est très intéressant pour les passionnés, mais difficile d’amener les sujets à prendre la pose que vous souhaitez ! De plus, les règles diffèrent selon que vous cherchiez à faire un portrait de votre animal domestique à la maison, une bête sauvage au cours d’un safari ou un animal au zoo. Profitez de nos trucs et astuces pour chaque solution.

 

Pour des photos animalières en extérieur

Pour réussir vos clichés, préparez-vous avec soin. Pour la question du matériel, dotez-vous au minimum d’un objectif fixe et du zoom à basket qui facilite vos réglages en déplacement.

La distance a l’avantage de vous permettre de photographier des animaux craintifs ou dangereux, et évitez qu’ils ne s’approchent de vous de trop près s’ils sentent qu’ils font l’objet de trop d’attention. Pensez au téléobjectif et au trépied pour assurer votre stabilité. En revanche, ne recourez au flash qu’en dernier recours, car la lumière aveuglante risque de faire fuir les animaux.

En extérieur, vous n’êtes pas à l’abri des caprices de la météo et risquez de rater vos photos. Soyez paré à toutes les éventualités avec un imperméable bien couvrant. Ne renoncez pas pour cause de « mauvais temps », le brouillard, la pluie ou la neige peuvent accentuer l’intérêt de vos photos animalières.

 

Enfin, notamment chez les espèces sauvages, beaucoup sont très discrets, attendant le crépuscule pour sortir. Vous risquez de patienter parfois des heures pour avoir une chance de les apercevoir, ou vous devrez vous lever aux aurores ou rester sur place après le coucher du soleil.

 

Pour des portraits d’animaux

Si vous avez un animal domestique, le photographier sera plus simple, grâce à la relation de confiance qui vous unit. Tenez-vous prêt pour le moment où votre compagnon à pattes est calme et détendu et prend une pose intéressante ou multipliez les prises pour capturer des poses et mouvements très variés.

Autant que possible, focalisez-vous sur ses yeux, mais sans le déranger ou trop attirer son attention. Son regard doux, perçant, vif ou triste donnera de belles images et reflètera sa personnalité. Optez pour la proximité avec une faible ouverture et floutez l’arrière-plan afin que toute l’attention des lecteurs porte au niveau des yeux de l’animal.

Au zoo, vous ne pourrez probablement pas emporter votre flash et votre trépied, mais les animaux, habitués aux humains, ne devraient vous cause aucun ennui. Pour ceux qui se trouvent derrière des panneaux vitrés, un filtre polarisant évite la réflexion de la lumière.

La macrophotographie peut aussi s’apparenter à une photographie « posée ». Papillon ou abeille posée sur une fleur, araignée sur sa toile, fourmis… sont autant de sujets à exploiter. Si vous devez rester à distance, une distance focale plus grande sera nécessaire.

 

Pour des animaux en mouvement

La maîtrise de la photographie sportive est essentielle pour réaliser des photos d’animaux qui se déplacent rapidement. Optez pour une vitesse d’obturation réduite (environ 1 /1000), une ouverture faible (f/2,8) et une sensibilité comprise entre 100 et 400 pour éviter le bruit.

Soyez à l’affût en mettant votre appareil sur le mode prise de vue afin de suivre les moindres mouvements de l’animal, ou shootez en rafale pour être sûr d’avoir le cliché parfait.

 

Catégories : Photos