Ce qu’il faut savoir avant de visiter Madagascar

Ce qu’il faut savoir avant de visiter Madagascar

Avec ses 590 000 km², Madagascar a énormément à offrir au visiteur curieux et avide d’aventures. Encore épargné par le tourisme de masse, ce beau pays reste fidèle à lui-même et vous tend les bras, prêt à vous livrer tous les trésors dont mère Nature l’a doté.

 

Que voir ou faire à Madagascar ?

 

Une des plus grandes richesses de l’Ile Rouge est sa biodiversité, car elle compte une multitude de plantes, dont un peu plus de 1000 spécimens sont endémiques, pour ne citer que les orchidées, l’ylang-ylang, les baobabs, et l’emblème national, le « Ravinala » ou arbre du voyageur. Cette flore exceptionnelle se retrouve dans la cinquantaine d’aires protégées éparpillées à travers le pays, mais la côte Est regroupe le plus grand nombre d’espèces grâce à sa végétation luxuriante et à son climat chaud et humide.

 

La faune n’est pas en reste. Le plus connu est sans doute le lémurien, rendu célèbre par le film d’animation. Mais ce n’est pas le seul animal propre à Madagascar. Ses parcs nationaux abritent également des reptiles et amphibiens.

 

Pour protéger ces espèces rares, les autorités interdisent l’exportation de ces animaux ou végétaux endémiques, de même que leurs dérivés (plantes séchées, carapaces, animaux empaillés). Les contrevenants s’exposent à des poursuites pénales.

 

La Grande Ile saura aussi vous séduire avec son patchwork de paysages, qui varient selon les zones climatiques, des plages de fin sable blanc bordent des eaux turquoise à la forêt tropicale de l’Est ou à la savane du Sud, en passant par les rizières des hauts plateaux. Le tout avec le sourire d’un peuple un beau mélange d’Afrique et d’Asie réputé pour son hospitalité.

 

Quand partir ?

 

La période sèche s’étend d’avril à octobre. La période des cyclones se situe en janvier-février, mais en juillet-août, qui correspond à l’hiver, il fait assez froid sur les hauts plateaux, pensez à emporter des vêtements chauds.

 

Durant ces deux mois, vous risquez de tomber sur des scènes insolites de familles célébrant une circoncision ou de « retournement des morts ». Il s’agit d’un rituel très festif au cours duquel on exhume le corps d’un ancêtre pour le draper d’un nouveau linceul, Madagascar, tâtonnant encore entre modernisme et tradition, christianisme et culte des ancêtres.

 

Informations pratiques

 

Vérifiez que votre passeport soit valide au minimum 6 mois après la date de votre sortie du territoire malgache. Vous devez également prendre un visa non-immigrant auprès de l’ambassade malgache de votre lieu de résidence ou directement à l’aéroport d’arrivée.

 

Plusieurs compagnies aériennes relient en une douzaine d’heures de vol la France à Antananarivo, le principal aéroport de l’île. Mais il est également possible de passer par Nairobi, La Réunion ou l’Ile Maurice.

 

Des agences de voyages proposent des packages avec transport, hébergements, déplacements locaux, et éventuellement des activités. Selon vos préférences, des séjours à thèmes (trekking, VTT, plongée sous-marine) peuvent être organisés.

 

Sur place, pour rejoindre les villes de province, si vous avez l’esprit aventureux, le « taxi-brousse » (un autocar) vous fait découvrir de merveilleux paysages en contact avec les autochtones et faire de merveilleuses photos. C’est un véritable bain d’authenticité qui vous attend !